Document sans titre
Revenir à l'accueil

Historique

Bâtiment acheté en 1909 pour devenir l'hôtel de ville.Le nom de Montmarault se trouve mentionné pour la première fois au XIIè siècle sous le nom de MONS SMARAGDI qui devient au XIVè siècle MONS MERALDI ou MONS MERAUDI. Dés l'époque romaine, c'était un lieu de passage fréquenté qui se présentait comme une petite agglomération, ceinte de murailles et fossés et protégées par un château bâti sans doute sur la partie haute de la place centrale de la commune appelée longtemps Place d'Armes.

La place d'Armes, servant notamment aux marchés Il est possible que comme à Villefranche d'Allier toute proche, Montmarault ait bénéficié d'une charte de franchise* même si aucun document ne l'atteste formellement.
Par contre, en 1687, le siège de la grande châtellenie de Murat y est transféré et Montmarault devient ainsi le centre de la juridiction. C'est par ailleurs le siège d'une Maîtrise particulière des Eaux et Forêts la plus étendue de la province du Bourbonnais.

Les marchés du milieu du XXeme siècle.Au moment de la réorganisation administrative consécutive à la Révolution, Montmarault devient alors un chef-lieu de district de 8 cantons. Dans la ligne de son passé de carrefour, ses foires et marchés sont longtemps réputés surtout après la venue du chemin de fer économique départemental que les gens du pays appelaient " le tacot ". L'autre principale activité économique fut jusqu'en 1972 la brasserie.

La brasserie (1850-1972), principale activit économique de l'époque

*Charte de franchise : Elles précisent à une communauté villageoise ou urbaine la nature exacte d'un certain nombre de devoirs, fiscaux notamment, vis-à-vis du seigneur. Par le biais de ces chartes, certaines villes obtiennent parfois le droit de constituer leur propre administration municipale.

Document sans titre Accueil | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Administration